📢 La LIVRAISON : est toujours GRATUITE à partir de 60€ d'achats en France Métropolitaine !! Moins de 60€ : 4,90€ dans le point retrait de votre choix 😀
Les mots jamais et toujours

LES MOTS : JAMAIS ET TOUJOURS SONT DES SUPER INDICES POUR MON DÉVELOPPEMENT PERSONNEL !

Des mots presque anodins comme ceux-ci, lorsqu’ils reviennent régulièrement sont le témoin d’un nœud dans la communication. Ce sont des indices qui indiquent que quelque chose n’est pas fluide, accessible. Essayons de voir ensemble, comment les débusquer et les utiliser pour nous permettre de sortir de certains échanges quelque peu stériles.

🟢 Que signifient les mots : toujours/jamais ?

Comment les repérer ? Il suffit d’écouter avec un peu d’attention et vous verrez, ils sont partout. Regardons si vous reconnaissez l’un ou l’autre des exemples ci-dessous.

➡️ Dans un échange avec l’autre

“C’est toujours comme ça avec toi”, “C’est toujours pareil”, “T’es prévisible”, “Tu ne proposes jamais rien”, “T’as jamais envie de toutes façons”, “Tu ne dis jamais rien”. Prenez un instant, je suis certaine que vous avez vous aussi d’autres exemples qui vous viennent en tête😉.

Le “toujours/jamais” semble annoncer un constat généralisé, il apparaît comme une vérité unilatérale, “C’est comme ça, un point c’est tout “. Il n’y a pas de place pour le débat, pour l’échange, pour le partage. Au fil du temps, ce qui est dit, entendu, n’a pas vraiment de valeur intrinsèque. C’est une discussion en mode accusateur, agressif/défensif, autoritaire. La conséquence, c’est qu’il n’y a pas la rencontre constructive de deux mondes personnels.

➡️ Dans un échange avec soi-même

Que ce soit à voix haute ou dans sa tête : “J’ai toujours fait comme ça”, “Ça n’arrive toujours qu’à moi”, “Je n’ai jamais de chance de toutes les façons”, etc.

Ici, on se retrouve dans la même position que vis à vis de l’autre à l’exception que bien que les mots “toujours/jamais” ne soient pas toujours présents, ils restent sous-entendus.

Au final, que ce soit vis à vis de l’autre ou vis à vis de soi, ce qui est exprimé, apparaît comme une vérité qui n’admet pas d’autres vérités possibles. L’autre partie n’est pas entendue, n’a pas de place. L’échange n’est pas entretenu. La qualité s’amenuise, c’est un échange frustrant, réducteur voire castrateur.

🟢 Comment se protéger de leurs pouvoirs limitants ?

Afin de reprendre le pouvoir sur la manière dont l’on s’exprime.

➡️ Comprendre l’enjeu de la communication

La communication, c’est un canal avec deux protagonistes qui vont se rencontrer ou pas.
En mode réception, c’est savoir/pouvoir écouter pleinement, c’est recevoir ce que l’autre a à dire.
En mode expression, c’est savoir/pouvoir s’exprimer dans le but d’être entendu.

Une bonne communication nécessite de se respecter et de respecter l’autre. Le but principal est de partager en toute authenticité. Si l’un ou l’autre se met, ou est mis en retrait, la qualité de l’échange ne peut exister. La maladresse, la mauvaise intention sont aussi des facteurs qui peuvent perturber la qualité de l’échange.

Chacun reste responsable uniquement de sa partie dans l’échange, que ce soit en mode expression ou en mode réception.

➡️ Cadrer le temps pour donner une nouvelle énergie à l’échange

Les mots : “toujours/jamais” sont hors de toute perception de temps. Tout est envisagé sous l’angle “en tout temps, en tout espace”, il n’y a pas de différenciation, de personnalisation possible. Ces mots ferment, bloquent l’énergie de l’échange.

Pour adoucir, voire nourrir l’échange, il est possible de préciser une notion de temporalité telle que : en ce moment, souvent, parfois, quelques fois, hier, aujourd’hui, etc. Cela permet, au lieu de rester dans une généralité, d’entendre voire sous-entendre qu’hier était différent et que demain lui aussi sera différent.
La possibilité d’évoluer tout au long de son parcours de vie est envisagée, autorisée, valorisée. Cela apporte de la nuance, de la douceur. Cela libère tout simplement l’échange.

🟢 En quoi ces mots sont-ils des super indices 🔎 ?

Ces mots sont précieux car ils donnent des informations sur le fond et la forme de l’échange.

➡️ Des alertes intégrées comme une invitation à grandir à travers l’échange

Dès que vous entendez “toujours/jamais”, cela devrait vous alerter, car ces mots sont en train de perturber l’échange. Si cela n’est pas volontaire, vous pouvez arrêter de tout généraliser pour reprendre l’échange en conscience. Si c’est volontaire, vous savez ce que vous êtes en train de faire.

Entendre ces mots, c’est une mine d’informations sur ce qui est en train de se jouer. Il y a comme une prise de recul qui permet de faire évoluer sa communication avec l’autre, mais aussi avec soi-même. Dans les deux cas, il est possible d’affiner sa communication dans la non-violence.

  • Il est possible de mieux se connaître. Pour quelle raison ai-je recours à ces mots ? Qu’est-ce que cela dit de moi ? Qu’est ce que cela fait résonner ou raisonner en moi ?
  • Il est possible de clarifier ce que je dis ou ce que l’autre me dit.

Moins d’insécurité, de culpabilité, d’accusation, de pression entre nous. Il est alors plus facile de s’accepter et d’accepter l’autre dans sa singularité.

➡️ Un respect des envies, des besoins, des attentes en toute simplicité

Chacun devrait pouvoir être reconnu dans sa différence, dans son évolution et donc dans ce qu’il/elle est aujourd’hui ; différent(e) de ce qu’il/elle était hier.

Et pour cela, il est primordial que chacun puisse s’autoriser à parler de lui en toute confiance, à exprimer des sentiments qu’un événement, qu’une situation a créée en lui, en elle. N’oublions pas que chacun réagit différemment à un même événement et cela en fonction de son vécu.

➡️ Une communication non violente

La communication non-violente fait la place belle à davantage d’authenticité à travers la valorisation de soi et de l’autre.

Elle permet notamment de :
✅ Considérer toute situation sans jugement,
✅ Apprendre à exprimer son propre ressenti,
✅ Exprimer ses besoins, ses envies, ses attentes,
✅ Formuler ce que j’attends de l’autre.

Voyons ce que cela donne à travers des exemples concrets :
📢 “Tu ne fais jamais rien”. (ton accusateur/agressif/défensif)
👄 “Aujourd’hui, j’ai besoin de toi pour m’aider à…”

📢 “De toutes les façons, il faut toujours que tu aies raison.”
👄 “J’aimerai aujourd’hui, que tu puisses entendre ce que j’ai à dire.”

📢 “J’ai toujours été nul(le).”
👄 “J’ai vraiment envie d’apprendre.”

🎯 🎯 En toute objectivité, améliorer sa communication demande des efforts réguliers. Reconnaissons que certains jours, cela est vraiment difficile. Restons attentifs à ces mots “toujours/jamais” pour ne pas retomber dans nos vieux schémas de communication vis à vis de l’autre ou de soi-même.

🗝️🗝️ “Jamais/toujours” sont bien des super indices, des marqueurs qui, s’ils sont repérés nous permettent de grandir.

📚 Pour vous aider dans votre cheminement intérieur, je vous invite à lire l’article : Ma parole est si précieuse !
😊 Si vous pensez que ce message peut être utile à l’une de vos amies, ou l’un de vos proches ? Offrez-lui cet article.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.